Modèle Capacité perçage - taraudage Moteur broche (kW) Vitesses (tr/mn)
SRD1100 50/60 2,25 44-1500 >Fiche produit PDF
SRD350 35/40 1,1 280-2500 >Fiche produit PDF
SRD900 38/50 1,5 88-1500 >Fiche produit PDF

La perceuse radiale

Elle est conçue pour le perçage de pièces lourdes et volumineuses .Leur capacité de perçage peut atteindre 100 mm. Le chariot porte broche est mobile sur un bras, lequel peut coulisser autour de la colonne, la combinaison des mouvements permet à la broche de balayer une surface très importante. Les organes mobiles : bras, chariot sont bloqués par un dispositif mécanique ou hydraulique .La colonne autour de laquelle pivote le bras radial est fixée sur un socle qui constitue le bâti. Le chariot porte-broche se déplace le long du bras. La conjugaison de ce déplacement et du pivotement autour de la colonne permet de placer l’axe de la broche porte-outil en un point quelconque de la surface couverte dans son arc de rotation autour de la colonne. Elle peut être munie d'une tête inclinable permettant de percer selon des axes non verticaux. Sur ce type de machine peuvent être réalisés également des lamages et des alésages.

Un lamage est un perçage fond plat, servant à assurer la portée de la tête de vis, d'un écrou ou d'une rondelle. Le diamètre du lamage peut être le même que le diamètre du chambrage. Cette usinage est réalisé avec une fraise à lamer .Le lamage a pour but d'aplanir une surface pour asseoir la tête de vis, l'écrou ou la rondelle. Le chambrage vise à noyer la tête de vis ou l'écrou dans la matière de manière à ce qu'ils ne dépassent pas du plan de la matière. La différence est donc la profondeur de perçage: superficielle pour le lamage et profonde pour le chambrage.

L’alésage est l’opération qui consiste à usiner la surface intérieure d’un cylindre ou d’une pièce creuse. L'alésage est une étape de finition qui intervient après un perçage le plus souvent. Le perçage forme l'ébauche, l'alésage rectifie de façon homogène la surface percée en éliminant notamment les bavures et les imperfections existantes. La précision de régularité de surface obtenue dépend des outils utilisés : foret, alésoir, ou outils spéciaux. Ces outils sont montés soit sur une barre d'alésage ou soit sur une tête à aléser selon les besoins.

Le foret hélicoïdal, également appelé foret américain, est l’outil de perçage le plus couramment utilisé, il comprend :

  • la tête ou partie active formée par les deux surfaces d’affûtage.
  • le corps cylindrique dans lequel ont été fraisées deux rainures hélicoïdales pour le dégagement des copeaux et le passage du lubrifiant.
  • la queue cylindrique ou tronconique. Les queues troncs coniques se terminent par un tenon d’entraînement qui empêche toute rotation dans la broche.

Le foret se monte directement dans la broche ou avec une douille de réduction ou avec un mandrin à serrage à clé ou auto serrant.